Le maintien de la protection de l’enfance gagnée en 2014, remise en cause !

Avril-mai 2016.
—————

Après avoir gagné en 2014, sur le financement des jeunes adultes isolés par le Conseil Général, les salariés doivent remettre ce combat à l’ordre du jour car c’est maintenant la prise en compte des jeunes adultes des femmes enceintes et des mères de jeunes enfants que le Conseil départemental entend remettre en cause.Le 12 avril la mobilisation a rassemblé 500 personnes à 13h devant le Conseil Départemental pour défendre la prise en charge des jeunes majeurs, des femmes enceintes et des mères de jeunes enfants. Les manifestants sont entrés dans le bâtiment mais ont été chassés par les forces de l’ordre.
Suite à ce mouvement, des militants ont été convoqués au tribunal administratif le jeudi 21 avril 14 h, le 3 mai ils étaient encore rassemblés devant le Conseil départemental et rejoints par les manifestants contre la loi el khomri .

septembre-décembre 2014
———————–

Après plusieurs semaines de luttes, le Conseil Général a donné raison aux éducateurs grévistes et aux nombreux salariés qui ont soutenu ce combat.PhotoCG001


IMG_5105

communiqué 24 092014 majeurs isoles

Voici les engagements pris par le Conseil général :
– Au maintien de la possibilité d’accompagnement de tous les jeunes majeurs jusqu’à 21 ans en fonction de leurs projets et des évaluations socio-éducative.
– Au maintien de l’hébergement et de l’accompagnement social assuré en intégralité des 45 jeunes majeurs menacés d’être jetés à la rue
– La création de trois postes pour le service du Conseil Général en charge des majeurs isolés et des moyens supplémentaires.
Cette victoire prouve que le rapport de force accompagné des moyens d’actions adaptés conduit à l’aboutissement des revendications.A l’appel de l’intersyndicale CGT, FSU solidaires, la mobilisation s’organise pour s’opposer au désengagement du conseil général en matière de protection des jeunes majeurs isolés.

Majeurs isolés en danger
Depuis le 1er septembre les travailleurs sociaux des Maisons d’enfants à caractère sociale, les jeunes concernés et les agents du Conseil Général manifestent leur colère face à une décision injuste prise au cœur de l’été par le Conseil Général.
En effet, le Conseil Général a décidé la fin brutale de la prise en charge des jeunes majeurs isolés de 19 à 21 ans.
Il est demandé depuis le 11 août d’expulser ces jeunes. Les travailleurs sociaux qui les accompagnent au quotidien ont bien entendu refusé de les mettre à la rue et face à la mobilisation grandissante, la réponse institutionnelle est : des nuits d’hôtel sans aucune garantie sur la durée ni sur une quelconque aide financière ! Cette réponse, donnée après que Pierre Izard ait rencontré la Préfecture, même si c’est une première victoire, ne répond pas du tout aux revendications et montrent le mépris total de nos dirigeants envers les populations les plus fragiles. Le travail social en direction de ces jeunes ne se limitent pas à un hébergement mais bien à un véritablement accompagnement social.

Majeurs isolés en danger V2 8 sept
Depuis le 8 septembre, un campement dans lequel dorment des travailleurs sociaux et des citoyens sensibilisés à la cause des jeunes est installé devant le CG afin d’illustrer l’avenir de ces jeunes s’ils devaient aller dans la rue.
Ce campement, où règne une ambiance bon enfant, semble représenter un danger pour Pierre Izard au point de renvoyer tous les agents du Conseil Général chez eux dès le 11 septembre avec une fermeture aux usagers les 11 et 12 septembre.
Du jamais vu selon les plus anciens : la fermeture d’un service public avec une vocation sociale qui ferme ses portes abandonnant les usagers pendant un jour et demi.
Les organisations syndicales dénoncent cette fermeture qui semble vouloir éteindre la mobilisation et agiter le chiffon rouge.
Le mouvement défend depuis le début un service public de qualité, prenant en compte les besoins des populations vulnérables en les accompagnant dans un véritable projet de vie.
C’est pourquoi, les organisations syndicales, non seulement dénonce cet état de fait mais appelle à une plus ample mobilisation pour défendre les droits des populations !
Un appel est lancé pour une mobilisation d’ampleur le 23 septembre à 9 heures
Depuis le 1er septembre, plusieurs initiatives ont été organisées dont des rassemblements qui ont regroupé jusqu’à 500 personnes.Les travailleurs sociaux mobilisés organisent une permanence tous les jours entre midi et deux heures devant les grilles du Conseil Général, Un campement a été mis en place le 8 septembre 2014.

Ce contenu a été publié dans >>> INFOS PAR SECTEURS, Travailleurs sociaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le maintien de la protection de l’enfance gagnée en 2014, remise en cause !

  1. Gulnara dit :

    Des nouvelles de Lucie Aubrac .Des incohe9rences, enroce et enroce Le RAR Lucie Aubrac existe enroce pour un an ou plutf4t n’existe nulle part enroce pour un an En effet, il n’apparaeet logiquement pas dans la liste des e9tabliseements ECLAIR, puisque Madame Le Recteur a de9cide9 que nous ne le me9ritions pas Mais il n’apparait pas non plus dans la liste des RRS. Et comme les RAR n’existent officiellement plus Nous n’entrons dans aucune case Concre8tement, hormis des effectifs de 25 par classe jamais atteints en 3e8me (et au-dessus des anciens seuils RAR), nous gardons tous nos moyens. Mieux (ou pire ?), nous gardons le meame nombre d’assistants pe9dagogique que l’anne9e pre9ce9dente.. sauf qu’ils n’ont plus le droit d’exercer dans le premier degre9 (de9cision e0 nouveau de qui vous savez). Ils sont tous au colle8ge !Enfin, le travail des enseignants avait e9te9 gravement remis en cause par Madame le Recteur du fait de nos mauvais re9sultats au brevet (derniers du bassin dunkerquois). Il faut croire que ces remontrances ont motive9 nos e9le8ves car nous de9passons les 85% de re9ussite cette anne9e ! Mais on nous a fait comprendre que cette hausse e9tait logique e9tant donne9 que toute l’acade9mie e9tait en hausse Pour conclure, nous attendons toujours de savoir si nous passerons en ECLAIR e0 la rentre9e prochaine apre8s rattrappage du fait de notre implatation en CUCS Suite au prochain e9pisode

Les commentaires sont fermés.