–5 juillet : journee nationale d’action— tour de France : 7 juillet, 8 juillet, 9 juillet, 12 juillet–opération péage : 9 juillet


.
La loi el Khomri est une loi écrite par et pour les patrons et les 400 amendements n’en changent pas la philosophie. Le dumping social comme moteur des relations sociales, les licenciements comme outil économique et la démocratie sociale bafouée, ce sont les objectifs de ce projet de loi.
Après plus de trois mois, la contestation ne faiblit pas, le gouvernement voudrait étouffer la voix des salariés, nier la composante sociale que représente le salariat qui revendique et c’est maintenant à coup d’arrêtés préfectoraux qu’il espère faire taire la contestation sociale.
A Toulouse, c’est le meeting du 20 juin qu’il veut interdire.
Action1erjuinLe gouvernement illégitime sur ce projet de loi rejeté les français, incapable de trouver une majorité parlementaire, a dégainé un outil antidémocratique le 49-3, les sénateurs poussent la logique du projet de loi encore plus loin et dévoilent jusqu’où peut amener ce projet de loi : la fin des 35 heures et autres reculs sociaux sont à craindre. Le retrait du projet de loi est plus que jamais d’actualité, El khomri est restée sourde à toute proposition : ni amendement du texte ni suspension du débat parlementaire
ActionPermParlementairesbis
ActionPermParlementaires
MvtsElKhomri
Prochains rendez vous :

5 juillet : journée nationale,
7 juillet : Tour de France Montauban
8 juillet : Tour de France l’Isle Jourdain
9 juillet : Tour de France Luchon, péage
12 juillet : Tour de France Revel

Votation citoyenne dans toutes les entreprises

FICHEDROIT DU TRAVAIL
Meurtre


Plus que jamais il est nécessaire de revendiquer public, privé : 32 Heures et un SMIC à 2000 € des meilleures conditions de travail, une sécurité sociale pour tous, des services publics de qualité
L’urgence de nouvelles conquêtes sociales :
Salaires, emploi, temps de travail, un code du travail du XXIéme siècle qui offre des droits nouveaux aux salariés



 


ECHOS DES LUTTES

 



otis en grève et bien d'autres dans le département


LogoCrimANRAS, Tisseo, Altran, la justice est rendue mais la criminalisation syndicale perdure dans l’éducation et le secteur hospitalier et de nombreux syndicats du département….. pour en savoir plus, cliquez sur l’image

 


 

RadioMonpais